Après plusieurs lectures plus sérieuses ou sombres, j'ai eu envie de légèreté, d'amour et de grands sentiments. Alors j'ai ressorti ce livre qui est maintenant dans ma PAL depuis un an et qui m'a été prêté par ma maman. 

51P1HdINadL

4ème de couverture : Sur la Côte d'Opale, durant les Années Folles, une modeste fille de pêcheurs est prête à tout pour changer de condition. C'est au Royal Picardy, considéré comme le plus bel hôtel du monde, au Touquet-Paris-Plage, que son destin va basculer...

La jeune Laurette vit au port d'Etaples, où ses parents sont simples pêcheurs. A quinze ans, affublée d'un physique ingrat, elle est bien décidée à changer le cours de son existence et à côtoyer le beau monde. Non loin, la superbe station du Touquet, en pleine extension, attire le gotha mondial : souverains britanniques, maharadjahs et vedettes de l'époque. Grâce à une rencogne providentielle, Laurette entre comme femme de chambre au prestigieux Royal Picardy... Son rêve impossible est-il enfin à portée de main ?

J'ai remarque que ma maman ne se trompe pas souvent en me prêtant des livres et celui-ci est bien dans la lignée de ce qui me plaît habituellement. Il s'agit d'un livre historique, doublée d'un histoire d'amour ; tout pour me plaire.

L'action se déroule dans le Touquet Paris Plage de l'entre-deux guerres. Une jeune fille de pêcheur est sauvée des eaux par un "prince charmant", un jeune lord britannique. Il lui fera découvrir le grand monde et cette rencontre bouleversera la vie de la jeune fille pour toujours. Laurette va se confronter à la haute société, à ses préjugés, accentués par le fait que ce ne soit pas une très jolie fille comme sa soeur. 

Le Touquet Paris Plage est alors en plein essor et c'est le lieu de passage de tous les européens fortunés, et particulièrement les britanniques qui feront les heures de gloire de la station balnéaire. Mon les hommes restent des hommes et la jalousie et l'envie précipiteront les malheurs de la jeune Laurette. L'histoire est également un prétexte pour décrire les ville et les moeurs de l'époque. 

L'auteur a fait des recherches est cela se voit : le récit est émaillé d'anecdotes culturelles et historiques sur les personnes et évènements qui ont participé à la construction du Touquet. Comme il s'agit de ma région, j'ai aimé ces références culturelles (ainsi, l'auteur parle du Carnaval de Dunkerque). Les descriptions sont complètes et permettent de se faire une bonne image de la disparité entre le monde populaire de la famille de pêcheurs et le luxe et l'oisiveté des bourgeois. 

356 pages