93414741_o

C’est le moment du bilan de lecture du mois de mars. Dans l’ensemble, je suis plutôt contente car mon objectif pour le Plan Orsec 2014 est plutôt bien tenu. J’ai encore réussi à sortir 5 livres de ma PAL ce mois-ci. Je suis juste un peu déçue car j’ai quand même acheté un livre, mais bon, je n’avais qu’à pas aller à la librairie…

J’ai tout de même trouvé un nouveau stratagème pour éviter d’acheter des livres, je le partage, cela pourrait servir ;-) Quand je vois un livre qui me plaît, surtout s’il n’est pas encore sorti en format poche, je sors mon téléphone et je photographie la couverture. Il ne me restera plus qu’à le noter dans ma liste d’envie pour le jour où ma PAL aura de nouveau un niveau raisonnable. Je dois avouer que ce système me convient bien et qu’une fois ma photo faite, je sais que j’achèterai le livre un jour et je me sens aussi bien que si j’avais effectué l’acte d’achat. Arrêtons maintenant la psychanalyse et passons au bilan.

Les lectures du mois de mars auront encore une fois été très éclectiques : un livre pratique, deux intrigues policières, un roman historique et un classique de la littérature anglo-saxonne.

J’ai donc commencé le mois avec le deuxième tome de la trilogie Millenium, La fille qui rêvait d’un bidon d’essence et d’une allumette de Stieg Larsson, un pavé que j’avais peur de ne jamais avoir le temps de lire et que j’ai finalement lu en 5 jours (de congés). On peut donc en déduire que c’était un livre plutôt prenant, avec une intrigue bien ficelée, qui permet d’en savoir plus sur le passé de Lisbeth, l’héroïne déroutante dont on avait pu faire la connaissance dans le premier tome.

94524991_to_resize_150x3000

J’ai continué avec un livre très très différent mais qui traînait dans ma PAL depuis une éternité : La Dame en blanc de W.W. Collins. J’ai été contente de le sortir de ma pile et de le rendre à ma maman qui me l’avait prêté il y a quelques années. Cela ne restera pas une lecture mémorable car j’avais compris assez vite le stratagème utilisé par les protagonistes mais c’est une plongée historique intéressante.

On revient à des lectures plus contemporaines avec un livre très récent : 1, rue des Petits Pas de Nathalie Hug. Appâtée par les nombreuses critiques positives, je me suis laissée tentée à acheter un livre en grand format, ce qui m’arrive assez rarement je dois l’avouer. Cela a été une lecture très agréable, dans un contexte historique particulier. Une histoire de sage-femme, ce qui est dans mes préférences actuelles. En effet, depuis ma maternité, je m’intéresse beaucoup à cette profession.

Nouveau changement d’univers avec la lecture d’un livre pratique qui a drôlement remis en question mes habitudes : Savoir économiser, la méthode pour dépenser moins et consommer mieux de Marie-Paule Dousset. Avec beaucoup de bon sens, l’auteure rappelle des règles qui permettent d’être plus attentif à ses achats en se posant quelques questions de base : en ai-je réellement besoin ? Cela ne fait-il pas doublon avec ce que j’ai déjà ? Puis-je revendre les choses dont je ne me sers plus ? Puis-je réduire ma consommation d’eau et d’énergie ? Si j’ai besoin d’acheter un produit, puis-je l’acheter d’occasion ? Dans l’immédiat, il m’a fait beaucoup réfléchir et j’ai déjà mis en œuvre quelques petites choses : pas d’achat au salon du livre de Bondues le week-end dernier, une semaine sans faire de courses de manière à vider un peu les stocks de nourriture qui encombrent nos étagères et notre congélateur. Je suis donc très contente de cette lecture et espère qu’elle permettra de changer mes habitudes de consommation sur le long terme.

51lYhdDmEzL__

Enfin, dernière lecture du mois, là aussi un bon moment de lecture : Nymphéas noirs de Michel Bussi. Une lecture qui nous plonge dans l’univers de Monet, dans la vie du village de Giverny où le destin d’une femme sera étroitement mêlé à des meurtres, avec l’amour en toile de fond. Une lecture que je conseillerai.

Ceci donne donc un total de 5 livres lus pour 2572 pages, mon objectif pour le plan Orsec 2014 est rempli et je suis vraiment contente car j’ai réussi à sortir un pavé de ma PAL, ce qui n’était pas évident.