Je crois que je vais encore avoir du mal à tenir mes objectifs ce mois-ci car ce livre m'a tenu plus de 10 jours (pour lire 5 livres par mois, cela ne fonctionne pas bien...). Et pourtant, j'apprécie la série des aventures de Nicolas Le Floch. Il faut juste que j'arrive à consacrer un peu plus de temps à la lecture en allant me coucher tôt et en profitant des moindres siestes de Choupette (même si les taches ménagères ne se font pas toutes seules...).

9782264040640FS4ème de couverture : Nicolas Le Floch traverse une période difficile : Louis XV est mort et Sartine quitte ses fonctions de lieutenant général de police pour rejoindre celles de secrétaire d'Etat à la Marine. Désormais sous les ordres d'un certain Le Nois, Nicolas doit enquêter sur un crime commis à l'hôtel de M. de Saint-Florentin, ministre du nouveau roi. Sa quête va le conduire à Paris, hors les murs, chez des éleveurs de bestiaux, et à Versailles, où il assurera sa position auprès de Louis XVI. Fiacre fantôme, meurtres en série, étonnante arme du crime ponctuent cette aventure où se mêlent l'argent, la débauche, l'espionnage et toutes les folies d'une jeune cour où perdurent rivalités et affrontements anciens. 

Le contexte de ce livre fait directement suite au volet précédent des aventures du commissaire parisien. L'Histoire est en marche avec l'arrivée au trône de Louis XVI et de la reine Marie-Antoinette, ce qui va modifier un peu l'environnement du héros. Jean-François Parot a encore réussi à mélanger intrigue policière et contexte historique avec beaucoup de talent et on suit les deux avec intérêt.

Plusieurs affaires vont de nouveaux se mêler à l'intrigue principale du livre mais progressivement les différents éléments s'assemblent pour recomposer le puzzle. Les différents indices prennent sens petit à petit, parfois même un peu trop lentement. J'ai malheureusement découvert la clé de l'énigme bien avant le commissaire Nicolas Le Floch alors j'ai été un peu déçue du dénouement final.

392 pages