Encore un livre commencé depuis des semaines et qui était resteé inachevé sur ma table de nuit. Pour tout dire, je l'ai commencé un dimanche soir, seule à la maison en attendant que Nico rentre du travail. Mauvaise idée ! Quand Nico est rentré, il a fallu qu'il laisse la lumière allumée pour que je puisse m'endormir... J'ai donc décidé que ce livre était absolument à lire sur une plage en plein soleil pour éviter ce genre de désagrément.

Cette semaine à Majorque était donc l'occasion d'achever cette lecture.

416DTFC9E3L4ème de couverture : De Londres au fin fond des Carpates, quel périple ! En arrivant à Bistritz, Jonathan harker est épuisé. Mais son hôte, le comte Dracula, a tout prévu : une chambre est retenue à l'auberge. le lendemain, Jonathan prendre la diligence jusqu'au col de Borgo. De là, une calèche le conduira au château.
Mais pourquoi les habitants du village se signent-ils avec des mines épouvantées quand Jonathan leur dit où il compte se rendre ? Pourquoi lui fait-on cadeau d'un crucifix ? de guirlandes d'ail ? Il est vrai que ce pays est celui de toutes les superstitions...
Malgré ces mises en garde, Jonathan Harker poursuit sa route. Certes, ces montagnes escarpées, ces loups qui hurlent dans le lointain on de quoi vous faire frissonner. Mais enfin nous sommes au XIXème siècle,que diable ! Et Jonathan est un homme raisonnable...

Ce roman est un peu particulier par sa forme et par son histoire. En effet, il est considéré comme étant à la base de la mythologie sur Dracula et c'est en cela que je le considère comme un classique de la littérature. Il a été écrit au XIXème siècle et tous les romans qui ont suivis ne font que décliner ce qu'il a mis en place.

La forme choisie par l'auteur est la forme épistolaire. L'histoire est vécue à travers le regard des différents protagonistes qui tiennent quotidiennement leur journal et s'écrivent les uns aux autres. Cela permet au lecteur d'assembler les différents éléments au fur et à mesure de la lecture, et de suivre les réflexions de chacun.

La première partie est entièrement composée du journal de Jonathan Harker,invité du comte Dracula dans son château des Carpates, qui va vivre d'extraordinaires aventures et assister à d'étranges phénomènes. Ensuite ce personnage est mis de côté (pour revenir dans la troisième partie) et on fait la connaissance des autres personnages, dans un autre contexte qui n'a a priori rien à voir. Dans la dernière partie, les différents éléments se sont assemblés et on assiste à la stratégie qui est mise en oeuvre pour chasser et éliminer le monstre. Une partie palpitante.

J'ai vraiment apprécié de découvrir ce grand classique de la littérature même si la première partie m'a vraiment fait flipper. Il faut dire que les descriptions sont très réalistes et l'univers vraiment effrayant. Je ne connaissais pas du tout la suite de l'histoire et ai ainsi pu découvrir le mythe à la source (ou presque car il ne s'agit pas vraiment du premier écrit sur les vampires). Une fois que j'ai été dedans, je ne l'ai plus lâché et je l'ai terminé dans le journée.

classique-final2505 pages (dont 365 pour le STAR)

Classique du mois d'avril