Waouh ! Cela fait près d'un mois que je suis sur le même livre ! Cela fait longtemps que cela ne m'étais pas arrivé... Il était temps qu'il se termine car je commençais à avoir envie de passer à autre chose. Pourtant j'ai trouvé  cette lecture facile et agréable, sans temps morts intenpestifs ni descriptions démesurées.

9782266219556FS 4ème de couverture : Le vrai d'Artagnan incarnait déjà le courage et le panache. Arrangée par le génial Dumas, sa rencontre avec le colossal Porthos, le précieux Aramis, Athos le grand seigneur, le propulse dans la légende et la jeunesse éternelle. "Tous pour un, un pour tous !"

Avec eux, il défie Richelieu et son espionne, la perfide Milady de Winter, il sauve l'honneur de la reine compromise dans une intrigue amoureuse avec le duc de Buckingham, il s'éprend de Constance, fille d'aubergiste et lingère royale. Ensemble, ils se couvrent de gloire au siège de La Rochelle, se jettent sur les routes d'Angleterre, et entrent dans la légende.

 Bien sûr, tout le monde connaît l'histoire des Trois Mousquetaires : l'arrivée de d'Artagnan à Paris et la fameuse histoire des ferrets de la Reine, gage de son amour pour le Duc de Buckingham. Je n'avais jamais eu l'occasion d'approfondir la question et c'est pourquoi j'ai voulu découvrir ce livre en le lisant dans sa version intégrale. Ce que je ne savais pas, c'est que l'histoire des ferrets est bouclée à la page 250 (sur un total de 900)... et qu'il reste de nombreuses choses en suspens.

Dans ce roman, Alexandre Dumas développe tout d'abord une formidable histoire d'amitié entre les trois mousquetaires et D'Artagnan (qui met 600 pages à devenir mousquetaire). C'est un plaisir de connaître les aventures fraternelles de cette joyeuse bande. L'auteur s'attarde plusieurs fois sur les conditions matérielles de leur vie de mousquetaires ; par contre, les duels et autres escarmouches sont très peu détaillés et j'ai l'impression qu'ils pensent plus à manger, boire et comploter qu'à vraiment user de leur épée. Les personnages sont approfondis dans leur singularité avec des temps qui sont consacrés à l'un ou à l'autre. Cela permet de vraiment les connaître et aussi d'avoir une petite longueur d'avance dans le dénouement de l'intrigue.

L'auteur s'attarde également longuement sur le personnage de Milady de Winter et sur sa vengeance envers les Mousquetaires. En fait, cette vengeance, déclenchée par l'affaire des ferrets de la Reine, est la véritable intrigue du livre. Le personnage de Milady de Winter est un véritable "méchant" au sein premier du terme, elle est maléfique, ne pense qu'à la vengeance et à arriver à ses fins. Elle est Femme et se sert de ses atouts pour envouter les hommes de la manière la plus vile qui soit. Je ne sais pas si mon côté féministe est ressorti ou si c'est l'effet "Journée de la Femme" mais j'ai trouvé qu'Alexandre Dumas insistait beaucoup sur le fait qu'elle soit une femme et sur ce qu'elle aurait été capable de faire si elle avait été un homme. J'ai bien envie de lire une analyse de ce livre pour en savoir plus sur cet aspect.

classique-final2Ce roman a été lu dans le cadre du challenge Un classique par Mois. Je voulais, pour le mois de Mars, lire la suite mais je vais attendre un peu et me trouver un classique plus "léger". J'ai trouvé plein de jolies choses intéressantes.

901 pages