51ngLYkEjHLAujourd'hui, mon premier roman suédois ! Mais aussi un livre dont on a beaucoup entendu parler et qu'on a beaucoup vu mis en avant dans les librairies. Je suis passée de nombreuses fois devant sans le prendre et puis... je me suis enfin décidée. Et j'ai bien fait. 

4ème de couverture : "Désirée se rend régulièrement sur la tombe de son mari, qui a eu le mauvas goût de mourir trop jeune. Blibliothécaire et citadine, elle vit dans un appartement tout blanc,très tendance, rempli de livres. Au cimetière, elle croise souvent le mec de la tombe d'à côté, dont l'apparence l'agace autant que le tape-à-l'oeil de la stèle qu'il fleurit assidûment.

Depuis le décès de sa mère, Benny vit seul à la ferme familiale avec ses vingt-quatre vaches laitières. Il s'en sort comme il peut, avec son bon sens paysan et une sacrée bonne dose d'autodérision. Chaque fois qu'il la rencontre, il est exaspéré par sa voisine de cimétière, son bonnet de feutre et son petit carnet de poésie.

Un jour pourtant, un sourire éclate simultanément sur leurs lèvres et ils en restent tous les deux éblouis... C'est le début d'une passion dévorante."

Désirée et Benny n'étaient pas destinés à se rencontrer, ni à s'aimer d'ailleurs. Une petit bibliothécaire et un agriculteur. Quelle idée ! 

Cette histoire est écrite à deux voix. Les chapitres sont alternativement vécus par Désirée ou par Benny. Cela permet de confronter les regards, les points de vue et de bien comprendre ce qui se passe dans la tête de l'autre. Une belle histoire qui se lit facilement et qui permet de partager autour du thème "les contraires s'attirent". La sophistication de l'une va-t-elle pouvoir se contenter de la vie rustique et simple de l'autre ? Vont-ils finir par vivre en ville ou à la ferme ? 

Ce livre m'a fait passer un bon moment et je suis impatiente que la suite, qui vient de sortir, soit éditée en poche. 

254 pages